LE SALON DES TOISONS
     

LE SALON DES TOISONS

LE SALON DES TOISONS

Nous sommes bien évidemment loin des fermes australiennes où des tondeurs professionnels, les gun shearers, se relayent quotidiennement pour enlever la toison de 200 moutons. Nous sommes à Breuvannes et ses quelques 650 habitants, village qui se situe dans le département de la Haute-Marne, l’un des moins peuplés de France, au sein de la fameuse diagonale du vide. Et c’est ici que je découvre pour la première fois la tonte d’un mouton.













Nous sommes à la fin du printemps. Une bergerie nous attend et Joachim Rico a déjà commencé ! Physiquement, c’est exigeant … La température est chaude en ce mois de juin et l’air est suffoquant dans ce lieu clos. Joachim sue énormément. Plié, courbé, l’animal coincé entre ces mains, il balaye la tondeuse avec force et délicatesse à la fois, d’un geste expert. Il n’ y en aura que deux ou trois aujourd’hui. Tondre est un acte nécessaire à la santé des moutons. Pour la laine, il n’en fera pas grand chose, quelques centimes le kilo. Difficile de gagner de l’argent de nos jours avec cela. Mais à l’issue, l’animal lui sera reconnaissant, sa toison aurait été trop chaude en été.